Le blog des collectionneurs

Open top menu
Cartes postales de Lourdes : l’étude d’un spécialiste

Cartes postales de Lourdes : l’étude d’un spécialiste

Beau travail ! Pierre Reboulin, collectionneur de cartes postales sur Lourdes a réalisé une très belle étude sur les types de cartes que l’on peut trouver sur ce thème :

“Les chiffres donnés ci-dessous n’ont qu’un caractère indicatif et ne sauraient être considérés comme étant le reflet d’une étude scientifique. Ils ont le mérite de permettre une approche rarement étudiée dans le chapitre sur «Lourdes», celui de la correspondance au départ de «la cité mariale» et de l’un de ses principaux supports que fut et demeure la carte postale.

Sur un lot de 735 cartes postales, couvrant la période 1899 à 1950 inclus, j’ai réparti celles-ci, en trois catégories  :
• «vierges» au nombre de 300, soit 41% (exemptes de toute écriture)
• «peu écrites» au nombre de 320, soit 44% (seule la partie réservée à la correspondance, généralement la partie gauche au dos de la carte postale, a été utilisée pour y inscrire quelques mots qualifiés d’usuels, tels que «Nos bons souvenirs», « Amicales pensées », etc.
• «écrites» au nombre de 115, soit 15% (la quasi-totalité de la superficie disponible au dos de la carte postale a été utilisée)

POURQUOI CERTAINES SONT ÉCRITES… OU NON ?
• Au regard de ces premiers éléments, on constate que le pourcentage (41%) des cartes postales «vierges» est assez élevé. Je pense que la justification de ce pourcentage trouve son origine dans le fait que de nombreux «pèlerins» achetaient des cartes postales comme «support visuel» pour narrer leur «expédition pyrénéenne» à ceux restés au «pays». Jadis, appareil photographique et caméra, n’étaient pas monnaie courante.

• Les cartes postales «peu écrites» représentent, en importance, le premier pourcentage (44%). Pour apporter une explication, à ce type de «brève rédaction» j’ai posé la question à environ une centaine de pèlerins d’aujourd’hui. Pèlerins de toute nationalité, âge et sexe.
Des réponses reçues, la majorité converge vers une raison principale ; un grand nombre de cartes à envoyer «pour n’oublier personne». «La carte postale c’est l’accusé de réception comme quoi les missions (intention de prières, eau de Lourdes, dépose d’un cierge…) dont notre entourage nous a chargés sont parvenues à bon port.» Cette réponse résume à elle seule l’ensemble de celles que j’ai enregistrées.

• Seulement 15% sont «pleinement écrites». Ici, le nombre de cartes adressé est, dans la majorité des cas, limité à un, voire deux destinataires au cours d’un pèlerinage. C’est principalement «l’émerveillement consécutif à la découverte des sanctuaires» lors d’une première visite en ces lieux, «les sentiments étranges et parfois nouveaux ressentis» au cours de telle ou telle cérémonie, «bref tout ce qui fait de Lourdes ce monde à part et sans frontières.»

LES THÈMES LES PLUS ABORDÉS
Sur le lot de 735 cartes postales étudiées, j’ai procédé à un classement par thème de la «représentation» choisie.
Dans l’ordre chronologique croissant du nombre de cartes (et par thème) on obtient :

• les fontaines, avec 10 cartes,

Sainte Bernadette, avec 13 cartes,

• les apparitions, avec 14 cartes,

• le jubilé de Lourdes en 1908, avec 15 cartes,

• les piscines, avec 20 cartes,

lieux où séjourna Bernadette, avec 29 cartes,

souvenir(s) de Lourdes, avec 37 cartes,

• le chemin de Croix, avec 44 cartes,

• les sujets divers, avec 43 cartes,

• les processions, avec 57 cartes,

• les diverses statues de la Notre Dame, avec 71 cartes,

• l’entrée St Michel, le Calvaire breton, l’esplanade, avec 82 cartes,

• la grotte, avec 106 cartes,

• vue d’ensemble, ou partielle, des «basiliques» 194 cartes.

ENVOYÉES OU NON DE LOURDES
Deux autres constats se sont imposés lors de ce décompte. Ils ne présentent d’intérêt qu’a titre informel. Des cartes postales (supposées) achetées à Lourdes, 20% environ, ont été postées hors Lourdes et la rédaction de certaines, un quart de ces dernières (5%) , n’a aucun rapport direct avec un pèlerinage à Lourdes.”

1 Réponses au commentaire

  1. Avatar
    février 02, 2014

    Les cartes nous laisse des traces, tres agréable pr moi de voir que la grotte ne change pas. important de les conserver merci a vous

    Répondre

<